Dauphine Art Days | Prix Art Contemporain | Artistes 2016
16617
page-template-default,page,page-id-16617,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive,elementor-default,elementor-page elementor-page-16617
 

Prix Art Contemporain | Artistes 2016

Julia Gault et Timothée Viale

Julia Gault est étudiante en cinquième et dernière année à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Elle y étudie depuis 5 ans principalement la sculpture et l’installation, et développe un travail plastique autour des questions de forces et de mouvements opposés de la verticalité ; l’ascendant et le descendant. En juillet 2014 elle effectue son échange scolaire à Rio de Janeiro au Brésil, la montagne avec ce qu’elle induit de physique et spirituel devient un thème récurrent dans sa pratique. Son travail a été sélectionné pour plusieurs expositions collectives comme dans la chapelle du musée d’Art et d’Histoire de Saint Denis, à l’Institut du monde Arabe à Paris et à la Villa Deshayes à Paris, entre autres. Julia Gault a récemment reçu le prix Fénéon de la Chancellerie des Universités de Paris, prix artistique 2015.

Timothée Viale est diplômé de l’EAC Paris où il a obtenu un Mastère Management du marché de l’art. Au cours de ce dernier, il s’est spécialisé dans l’art contemporain et le design, et a pu bénéficier d’expériences professionnelles concrètes au sein de galeries telles Sultana ou Gagosian.En parallèle de ses études, il a cofondé l’association Curate It Yourself aux côtés de jeunes et dynamiques collaborateurs. Cette structure s’engage dans le soutien à la création artistique émergente en mettant en place des expositions ainsi qu’en constituant une collection.

Hélène Soumaré et Gillian Brett – PRIX DU JURY

Gillian Brett est diplômée de la Villa Arson (DNSEP) et poursuit un Master of Fine Arts au Goldsmiths College (Londres, Royaume-Uni).

Hélène Soumaré est diplômée d’un Master de Philosophie de l’art et d’esthétique et étudie actuellement la gestion de lieux et d’événement culturels.

La rencontre a eu lieu lors d’un stage effectué au même endroit, à L’Espace de l’art concret, centre d’art contemporain près de Nice. Gillian était au montage technique et à la régie d’expositions, Hélène avait assisté la chargée de ces expositions dans ses recherches pour leur conception. Elles se sont également retrouvées à la Villa Arson (École supérieure d’Art). Gillian y étudiait et Hélène fréquentait souvent les lieux. Gillian a par la suite organisé l’exposition Fantomachie lors des Visiteurs du Soir 2015 (événement coordonné par le réseau d’art contemporain azuréen Botoxs) et a proposé à Hélène de rejoindre l’équipe et d’écrire le texte de l’exposition.

Anaïs Bosc Bierne et El Largo Mehdi – PRIX DU PUBLIC

El Largo Mehdi est né au Maroc. Ses parents ont émigré en Italie et retournent le chercher alors qu’il a 6 ans. Six années plus tard, suite à des difficultés financières, son père décide de partir en France. Mehdi arrive alors à Connerré dans la Sarthe pour ses 17 ans et passe une année en classe d’accueil. C’est par le plus grand des hasards qu’il tombe sur l’école des Beaux-Arts du Mans. Il obtient le concours, passe sa licence, et s’illustre en décrochant son master avec les félicitations du jury.

Anaïs Bosc Bierne est née en Nouvelle-Calédonie, ses parents décident de rentrer en France lorsqu’elle a 6 mois pour qu’elle bénéficie d’une éducation en métropole. Après un Bac S en région parisienne, elle entre aux Beaux-Arts du Mans et décide de suivre un cursus en Design, filière qui l’attire depuis de nombreuses années. Après l’obtention de son master avec mention et soucieuse de comprendre comment fonctionne le monde de l’art d’un point de vue économique, elle est aujourd’hui assistante galeriste dans le quartier de Montmartre et a pour mission entre-autre, d’ouvrir un nouveau lieu d’exposition.

Anaïs Lerendu et Briand Mathieu Merlet-Briand

Mathieu Merlet-­Briand, artiste, chercheur à l’ENSADLab développe depuis plus de deux ans au sein de ce laboratoire une pratique artistique dans une démarche expérimentale et théorique autour de la question de la matérialité dans le digital.

Anaïs Lerendu est en Master 2 Sciences et Techniques de l’Exposition à la Sorbonne.

L’an dernier, alors en Master Recherche Espaces, Lieux, Expositions, Réseaux, elle aproposé un sujet de mémoire autour de la ruine dont la problématique était la suivante : «Comment penser la ruine comme un « lieu » propice à la fiction ? ».

 

LAZY MOM et Simon Bruneel-Million

Josie Keefe et Phyllis Ma sont diplômées d’un master en arts visuels de l’Université de Columbia. Elles forment ensemble le duo LAZY MOM. Simon Bruneel-Millon est quant à lui diplômé de Sciences-Po Lyon. Il est aujourd’hui chargé de médiation au Palais de Tokyo. LAZY MOM et Simon se sont rencontrés à New York en 2012. Ils partagent un intérêt commun pour les saucisses knacki.